Beauté de la Nature

Beauté de la Nature
On ne voit bien qu'avec le Coeur, l'Essentiel est invisible pour les Yeux ! Le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupery

29 novembre 2011

Noël à Strasbourg - 1 - Illuminations

http://www.dailymotion.com/video/xjkxgt_marche-de-noel-2011-a-strasbourg_travel?start=8#from=embediframe

Si cette vidéo de Noël 2010 vous inspire, venez donc voir par vous-mêmes ce que vous propose celui de 2011...

Les Arbres aux Etoiles devant le Centre Commercial Rivétoile
et son Sapin de Lumières...
La façade des Galeries Lafayette rue du 22 Novembre, tout près de la Place Kléber
L'Arbre Bleu de l'Association des Commerçants de Strasbourg, Place Gutenberg...
Le Sapin de Noël de la Place Kléber à la tombée du jour, caressé par les derniers rayons du soleil, puis
dans son habit de lumière !!!

Mais il y en a encore beaucoup d'autres... si vous voulez, je vous invite à revenir sur mon blog de temps à autre découvrir peu à peu tout ce que Strasbourg et l'Alsace peuvent vous offrir en attendant Noël !

Et en attendant, juste pour ajouter encore un peu de féérie à cette période de l'Avent, un petit voyage dans les différents "pays" qui composent les Marchés de Noël en Alsace...
http://www.marche-de-noel-alsace.com/avav.htm

27 novembre 2011

Abercrombie et Fitch (Hollister) à Strasbourg !!!

Non, non, ce n'est pas un Poisson d'Avril, ni une hallucination collective... Cela se passe au Centre Commercial de Rivétoile à Strasbourg !

video
Ce n'est pas moi qui le dis, écoutez bien...

Petit clin d'oeil à Manu qui n'aura donc plus besoin d'aller à NYC ou à Paris pour acheter des fringues de cette marque qu'elle adore ! Non, non, bien sûr... rien à voir avec le Comité d'Accueil et les appétissants vendeurs...


Le Temps de l'Avent...

"Avant Noël il y a... l'Avent"
peut on lire dans la Revue "Alsace Tendance(s) Spécial Noël" mais savons nous vraiment encore ce que représente le temps de l'Avent ? Voilà comment la revue nous présente cette période :

"Advantszitt", le temps de l'Avent (en Alsacien), ponctué de quatre dimanches et qui démarre quatre semaines avant Noël, inaugure l'attente de "l'avènement" du Christ. Le vocable vient du radical latin "ad ventus" (à venir). Nous sommes dans la phase la plus obscure du cycle terrestre, au coeur d'une nature dépouillée en attente de renaissance. Cependant, alors que les forces souterraines préparent de nouvelles germinations, des croyances remontant à la nuit des temps veulent que les hommes aident la nature à se réveiller. Jusqu'après 1918, les quatre semaines de l'Avent étaient ponctuées en Alsace par des jeûnes et des bonnes oeuvres. Ces jours étaient considérés aussi comme hantés de personnages inquiétants et étranges venus rendre visite aux vivants pour les effrayer ou au contraire les honorer par des dons et des présents. Les peurs primitives ressurgissent avec l'emprise de l'obscurité sur la lumière du jour.

Voici venir les "nuits bruyantes" ou "Klopfnacht". Jadis, les jeunes circulaient bruyamment dans les rues, faisaient claquer des fouets et jetaient des grains de blé ou de maïs contre les fenêtres. Comme pour dire "Nature, réveille-toi !" Un rite de fertilité après avoir conjuré les forces obscures.

Le premier dimanche de l'Avent, on allume la première bougie de la couronne... Le deuxième dimanche on en allume deux, puis trois et enfin toutes les quatre à Noël afin d'aider la lumière à vaincre l'obscurité.

11 novembre 2011

Briser les chaînes...

Le poète et écrivain polonais Stanslaw Jerzy Lec a écrit

" Le maillon le plus faible d'une chaîne est aussi le plus fort : c'est lui qui brise le lien !"

Oui, si tu brises la chaîne qui entrave ta liberté pour t'élancer sur le chemin que tu as toi-même décidé de suivre... alors OUI, brise la chaîne et met en pratique ta maxime "Être libre, c'est trouver son chemin"

Mais prends bien garde car briser la chaîne, c'est parfois aussi renoncer à ce qui fait la force d'êtres humains qui s'unissent en se donnant la main pour réussir là ou un homme seul ne fait pas le poids. Couper les liens avec sa famille ou ses amis parce qu'ils n'apportent pas, pour une raison ou pour une autre, ce que l'on attend d'eux à un moment donné de la vie, c'est oublier tout ce qu'ils ont déjà apporté et tout le soutien qu'ils peuvent encore représenter pour l'avenir. On ne peut demander à un ami que ce qu'il est capable de donner...
Alors, si Pierre le boulanger ne peux pas te donner la viande pour ton pot-au-feu, demande à Paul le boucher et ne jette pas aux orties l'amitié de celui qui n'aura pas pu te satisfaire car un jour tu pourrais avoir besoin de pain...

6 novembre 2011

L'automne à Strasbourg... Une triste saison ?

Que nenni ! voyez par vous-même...

Nous sommes dimanche 6 novembre, les brouillards matinaux se sont levés rapidement et quoi de mieux par ce bel après-midi ensoleillé qu'une balade dans la forêt périurbaine de La Robertsau ?

Une température très douce, des couleurs magnifiques, la senteur des sous-bois, de la mousse, de l'humus, des champignons...
le bruit des feuilles sèches que l'on foule à moins que, comme moi, comme la plupart des enfant et beaucoup d'adultes, on ne traîne les pieds pour faire encore plus de bruit...
Un petit salut à Papy, le hêtre qui nous ouvre ses bras tout au long de l'année pour les sorties "grimpe"...
La bouteille pour collecter la sève (ou le jus) de bouleau aux vertus dépuratives et drainantes, avant d'arriver à la Maison des Gnomes, Elfes et Fées
À côté des quelques petits nuages blancs qui passaient dans un ciel d'un bleu éclatant, comment ne pas apprécier la palette des couleurs chaudes de l'automne...  
de l'or, du rouge, du brun et, par ci, par là, quelques dernières feuilles vertes...
Mais le temps passe trop vite et le soleil, lui aussi, s'est mis au diapason pour nous offrir un splendide coucher !
Froide et triste l'Alsace ? la preuve que non ! Pendant que la Provence se bat contre la pluie et les inondations, l'Alsace profite d'un "été indien" des plus agréables.

Vous venez voir par vous-même ?