Beauté de la Nature

Beauté de la Nature
On ne voit bien qu'avec le Coeur, l'Essentiel est invisible pour les Yeux ! Le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupery

5 février 2019

Le Racing encore et toujours tout en émotions

C'est à devenir "fada" ! Quel parcours pour notre Racing ! En championnat ! en Coupe de la Ligue ! ils me font halluciner !
Contre Bordeaux, en Championnat, alors que l'on s'achemine tranquillement vers un nul tout à fait équitable, "3 mn de temps additionnel" annonce le speaker. Pendant qu'une partie des spectateurs quitte déjà le stade pour rejoindre les voitures, je me retourne vers Caroline et lui dis en riant : "Si maintenant ils marquaient, ce serait vraiment un hold-up !" Le temps de me reconcentrer sur le jeu, le ballon arrive dans les pieds de Kenny Lala. Mieux que des paroles, ces quelques images vous disent tout : 
Une frappe "pavaresque" ! et 2 points supplémentaires dans l'escarcelle (puisque nous avions déjà le point du match nul !

Et que dire de la rencontre contre ces mêmes Bordelais en 1/2 Finale de la Coupe de la Ligue ? 
Lucas Bauer : le 2.2. dans Rue 89 Strasbourg :
"Le Racing entre correctement dans le match avec plusieurs occasions, avant que Bordeaux ouvre la marque : sur un corner tiré par Samuel Kalun Bingourou Kamara repousse mal le ballon et Youssouf Kankharé (14e) en profite. Le Racing essaye en vain de revenir au score avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, le Racing se transcende et trouve la faille sur un centre de Kénny Lala. Ludovic Ajorque met son pied droit en opposition pour marquer et égaliser dès la 49e minute. Survolté, le sud-africain Lebo Mothiba s'offre un doublé (55e et 60e minute) : 11 minutes ont suffi au Racing pour assommer les Bordelais. Les Girondins réduisent le score à la 82e, ce qui refait trembler les supporters. Au coup de sifflet final, le volcan de la Meinau entre en éruption." 

Envie de revoir les buts strasbourgeois et de vous replonger dans l'ambiance de folie ?


Avec Caroline et Stella, nous avions déjà dit en début de rencontre que, s'ils se qualifiaient, nous allions prendre les billets pour la finale à Lille. Et voici ce que j'ai lu sur le site du RCS :

"La Finale de la Coupe de la Ligue BKT se jouera le samedi 30 mars prochain au stade Pierre-Mauroy. Cette 25e Finale de la compétition entre le Racing et Guingamp connaît un engouement sans précédent.

Lancée le 14 novembre, la commercialisation des places grand public a été couronnée d'un grand succès puisque la totalité des places ont d'ores et déjà été achetées. Pour la première fois, deux mois avant l'événement, la Finale se jouera donc à guichets fermés.

Finalistes de cette 25e édition, le Racing et Guingamp disposent chacun d'un contingent de 11 900 places. le RC Strasbourg Alsace communiquera entre le 11 et 14 février sur la commercialisation des places."

Pffff : entre les places sûrement réservées pour les clubs des supporters et celles réservées pour les proches du club, il ne suffira pas de se lever tôt, il faudra carrément dormir devant le guichet pour être la première à la vente. À moins que, craignant une émeute, les places ne soient vendues que sur Internet... Y aura-t-il une priorité pour les abonnés ? rien n'est moins sûr ! Je crains fort que nous soyons déçues !

Qu'à cela ne tienne, si vraiment nous n'avons pas de billets, nous nous retrouverons quand même et nous ferons comme les mecs : soirée pizzas, bières, cris, hurlements, cornes de brumes et même vuvuzela ! les voisins n'auront qu'à bien se tenir, ou mettre des boules Quies, ou aller au ciné ou même déménager ! à moins qu'ils ne viennent nous rejoindre !!!

Et je ne résiste pas non plus à l'envie de vous envoyer sur le site de POKAA pour lire leur article : "Et si on arrêtait de prendre le Racing Club de Strasbourg pour des bouseux ?"


Petit appel au Club et à la Ville : pour tous ceux qui n'auront pas de billets, pourquoi pas un écran géant à la Meinau ou une retransmission au Zénith ?


31 décembre 2018

Noël au Gîte du Ruisseau à Epinal (Vosges)

2018 : cette année, c'est Noël en Alsace !


Nombreux parmi vous sont ceux qui ont des familles éclatées : les enfants sont mariés et les conjoints sont d'ici ou d'ailleurs ! Ce qui sous-entend que Noël est fêté tantôt chez les uns, tantôt chez les autres. L'année passée c'était la Gironde pour les uns, l'Anjou pour les autres, etc ... Cette fois-ci, ce sera chez moi, en Alsace ! enfin, je dis ça, je dis rien ... Parce que je vous laisse imaginer que cela peut être : 1 semaine, en hiver, pour les fêtes, à 12 ou 14, dans un 3 pièces !!!!!

Alors je ne suis pas dégonflée et j'ai proposé à tout mon petit monde de nous retrouver, tous ensemble, dans un gîte près d'Epinal (dans les Vosges) ! et je peux vous assurer que personne, mais vraiment personne n'a été déçu ! Si vous voulez avoir une idée plus précise du cadre dans lequel nous avons fêté Noël, je vous invite à faire un petit tour sur leur site :
Quelques photos de l'extérieur? 


Nous n'avons jamais, au grand jamais, tout au long de nos voyages, trouvé un gîte dans lequel nous sommes sentis autant "bienvenus", autant "chez nous" ! rien n'était manquant, il était même plus équipé que mon propre appartement !

Du coup, les Bordelais ont eu un très long trajet à faire mais certains ont pris des forces en cours de route.
Le sapin de Noël nous attendait déjà, tout décoré, et le samedi 22, nous n'avons pas pu assister au match du Racing contre Nice, une fois n'est pas coutume, mais nous avons profité d'un barbecue boeuf poulet ! Dimanche : raclette ! Lundi 24, nous avons dégusté le magret au foie gras (produit en Gironde) ...
... du saumon fumé, du bar avec sa garniture de petits légumes (made in Arnaud) ...

... un plateau de fromages de la Maison Lorho ...
suivi d'un délicieux dessert.

Cathy et Pascal n'étant pas encore arrivés (ils ont fêté avec Benoît et nous ont rejoints mardi 25), nous avons passé une partie de la soirée à jouer aux cartes.

Le lendemain, jour de Noël, nous sommes passés aux choses sérieuses ! 
MENU 
Foie gras et saumon fumé, rôti de boeuf succulent, pommes dauphines, sauce aux morilles potimarrons, salade verte, fromages ... 
 ... tout cela arrosé d'une "cuvée 50 ans Didier" des Côtes de Bourg et d'un Muscat d'Alsace Rieflé ...

... et "last but not least": des profiteroles !!!
Sincèrement, les "Grands" tirent un grand coup de chapeau aux enfants qui ont bien voulu attendre l'arrivée de Mamie Cathy et Papy Pascal pour découvrir les cadeaux que le Père Noël, par ailleurs très bien informé, avait déposés dans la soirée, sous le sapin:

Le lendemain, 26 décembre, c'est l'anniversaire de Stella ! 35 ans ! donc re-repas de fête: cuisses de grenouilles,  gigot d'agneau flageolets ...
... et un délicieux gâteau d'anniversaire !

On lui a fait sa fête bien sûr ! au gâteau ... miam, miam et à Stella !
Joyeux anniversaire!

Mais soyez rassuré, nous n'avons pas fait que manger, boire, jouer et dormir ! non, nous avons également pris l'air ! et de belles photos :










J'en profite pour vous souhaiter, à vous tous qui passez sur  mon blog "Une vie après le boulot", une belle année 2019 !

Que l'année 2019 soit parsemée de joie, de pétales de bonheur, qu'elle soit éclairée par la flamme de l'amour et l'étincelle de l'amitié !
Bonne et heureuse année pour vous, votre famille et tous ceux que vous aimez !

19 décembre 2018

Et le 11 décembre, Strasbourg pleure...

Aujourd'hui, 11 décembre, j'ai prévu de profiter de la fin de l'après-midi pour faire, comme chaque année, des photos du centre-ville avec les décorations de Noël, ses illuminations, ses vitrines, des enfants dont les yeux brillent, etc. 
Les parfums de vin chaud, de flam's sur baguette, de bredles à la cannelle me manquent, même les bousculades devant les stands ne me rebutent pas ! Je vais passer par les Arcades, la place du Temple Neuf, la Place Kléber et le grand sapin (particulièrement réussi cette année à mon goût), les rues du Carré d'Or, le Christkindelsmärik de la Place Broglie et, si mes mains ne sont pas tout à fait gelées à force de photographier, la Terrasse Rohan pour m'acheter un Mänele au stand des Boulangers et me réchauffer grâce à un vin chaud blanc du stand de la Ferme Apicole du Neuhof ! tout un programme ! Vous pouvez d'ailleurs retrouver la recette de ce "vin blanc chaud" ici : 


Pourtant, NON, ce n'est pas encore ce soir que je les ferai, mes photos : je viens de constater que la batterie de mon appareil est seulement chargée à moitié ! ça ne suffira jamais pour toute la virée que j'ai prévue ! Je cherche la batterie de rechange, je cherche, je recherche et je recherche encore ! puis je me souviens : mais oui, elle est dans mon deuxième appareil, celui qui m'a lâché cet été, après les vacances, mais seulement "après" heureusement ! le temps de la récupérer et de la mettre en place, voilà le téléphone qui sonne... Je réponds, je ne réponds pas ? je décroche : c'est une amie en quête de réconfort qui m'appelle et le temps passe, le temps passe ! à 20h le marché de Noël ferme et je n'aurai jamais le temps de terminer ! Y retourner une deuxième fois ? Oh non ! je crains trop le froid ! je préfère tout remettre à une prochaine fois : j'aurai plus de temps, il y aura peut être moins de vent, les batteries de mon appareil seront rechargées, etc., etc.

Peu après 20h30, je reçois ceci sur mon téléphone :
puis :
J'allume ma télé et là, l'horreur ! sur toutes les chaînes, les mêmes images : un attentat à Strasbourg ! 


Je balance entre l'incrédulité, la stupeur, l'horreur et la reconnaissance envers le destin qui a voulu que je ne réussisse pas à réaliser ce que j'avais prévu de faire : passer ma soirée sur le marché de Noël ! Quel ange gardien a quasi-vidé la batterie ? Quel ange gardien a soufflé à l'oreille de mon amie qu'elle n'avait qu'à m'appeler ? Mes enfants, mes ami(e)s ont-ils eu autant de chance que moi ? et là c'est mon téléphone qui se met à chauffer et ce n'est que tard dans la nuit que je suis rassurée...

Les jours suivants, à la télé, dans les journaux, sur les réseaux sociaux, chacun exprime ses sentiments à sa manière :

Dessin Barry Alpha Oumar :
 Dessin Erwan Le Gal :
 Made in Alsace :
 Dessin Nadia Pellefigue :
 Dessin Pascklin :
 Dessin Plantu :
 Dessin Roland Virginie Ludwig :
 Dessin Victoria Grenier :
 Dessin Jack Koch :
Photo Anne France Grosskreutz :

"Strasbourg, mon Amour...

T'as pas bonne mine ce soir... Tu m'as l'air triste et fatiguée. Tu respires le chagrin. C'était une sale journée, hein ? Tu t'étais pourtant parée de tes plus beaux atouts pour préparer Noël. Tes rues sentaient bon le vin chaud et le pain d'épices. Depuis quelques jours, ta flèche s'était même mise à scintiller pour rivaliser avec les étoiles. "
Voilà un extrait de la lettre écrite par Anne France Grosskreutz à la Ville de son coeur et qu'elle m'a aimablement permis de publier car je trouve qu'elle traduit parfaitement les sentiments des strasbourgeois d'origine, de coeur ou d'adoption. MERCI 
Vous pouvez trouver l'intégralité du texte dans ce blog, sous la rubrique : Pages 
Lors de la rencontre de foot-ball du Stade de Reims contre le Racing Club de Strasbourg, les Rémois ont déployé puis déposé une banderole devant les supporters Strasbourgeois :
(publié par RMC Sport - BFM TV)
et les joueurs strasbourgeois ont voulu également rendre un hommage en jouant avec des maillots floqués "Strasbourg Mon amour" :
Ne disposant pas des coordonnées de toutes les personnes qui ont publié ces dessins et photos, je n'ai pas pu demander l'autorisation de les reprendre pour mon blog. En tout état de cause, si l'une ou l'autre personne veut s'opposer à cette publication, qu'elle me le fasse savoir et je retirerai sans problème son image de cet article. 
Merci !

28 octobre 2018

Week end sur l'île d'Oléron !

Juste avant mon retour dans mon "home-sweet home" de Strasbourg et l'arrivée du vent et du froid, pourquoi pas un petit détour par l'île d'Oléron ? Il y a tant de belles choses à admirer, surtout quand il n'y a plus les grosses chaleurs ou les hordes de touristes de l'été !